Home English Partager cette page :

Aidez les filles en situations de crise à avoir accès à une éducation. L’éducation sauve des vies.

Pour des millions d’enfants partout dans le monde pris dans des conflits ou des catastrophes, l’éducation est un filet de sécurité, plus particulièrement pour les filles. L’accès à l’éducation peut les protéger de la violence, tout en leur donnant les outils pour se bâtir un meilleur avenir.

Le Canada sera l’hôte du Sommet du G7 en juin prochain. Ce sera pour nous l’occasion de défendre le droit à l’éducation des filles en situation de crise à l’échelle de la planète. Aidez à attirer l’attention du monde entier sur l’un des enjeux les plus négligés de nos jours, mais qui est pourtant d’une importance cruciale.

Speak Up

Donnez votre avis.

Dites au gouvernement du Canada que vous voulez qu’il fasse de l’éducation des filles en situations de crise un enjeu de premier plan lors du Sommet du G7.

Take Action

Agissez.

Joignez-vous à Fatuma et signez la pétition pour que toutes les filles en situation de crise aient accès à une éducation.

Get Involved

Parlez-en.

Sensibilisez votre entourage à propos de l’importance de l’éducation en participant au Défi retour dans le temps.

Le Canada est l’hôte du sommet du G7 en juin. Quelle est l’importance de cet événement?

À l’occasion du Sommet du G7, qui aura lieu à Charlevoix, au Québec, des dirigeants du monde entier aborderont certains des enjeux les plus cruciaux à l’échelle internationale. Les décisions qui sont prises lors du Sommet du G7 ont une incidence sur la vie de millions de gens partout dans le monde, ce qui en fait un événement de grande importance.

Chaque année, les membres du G7 (l’Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l’Italie, le Japon et le Royaume-Uni) se rassemblent pour s’attaquer à des problèmes mondiaux. Au fil des ans, les dirigeants du G7 ont pris des mesures en vue d’améliorer la santé, la sécurité alimentaire, la pauvreté et les changements climatiques. Alors que le Canada accueille le Sommet du G7 en 2018, le premier ministre Justin Trudeau dispose d’une occasion unique pour poursuivre cette tradition et rassembler les dirigeants du monde entier autour d’un enjeu clé.

Le gouvernement canadien a clairement indiqué qu’il souhaite que les Canadiennes et Canadiens ainsi que les citoyennes et citoyens du monde lui fassent part des enjeux qui sont les plus importants pour eux. Le gouvernement est à l’écoute; c’est le temps de nous exprimer. Vous pouvez contribuer à changer les choses de manière concrète et durable et ainsi participer à la création d’un monde meilleur. Vous avez la possibilité d’attirer l’attention du monde entier sur l’un des enjeux les plus négligés de nos jours, mais qui est pourtant d’une importance cruciale : l’éducation des filles en situations d’urgence.

Le nombre de personnes réfugiées et déplacées à l’échelle de la planète a atteint des niveaux inégalés depuis la Seconde Guerre mondiale. Les enfants coincés dans des situations d’urgence passent souvent toute leur enfance à vivre dans l’incertitude et plusieurs millions d’entre eux ne peuvent plus aller à l’école ou ne seront jamais scolarisés.

  • 75 millions d’enfants et de jeunes, majoritairement des filles, sont déscolarisés dans 35 pays en proie à des crises.
  • Les familles déracinées par des conflits passent en moyenne 26 ans en tant que réfugiés ou personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays.
  • Les filles ont 2,5 fois plus de risque d’être déscolarisées que les garçons en situations d’urgence.

Lorsque les filles sont privées de l’accès à une éducation, elles sont plus vulnérables à la violence, à la discrimination et à l’exploitation, notamment à la violence sexuelle, au mariage précoce et à la grossesse pendant l’adolescence.

L’accès à une éducation en situation de crise peut représenter un tournant pour des millions de filles et leur communauté.

L’émancipation des femmes commence très tôt, soit par l’éducation et l’autonomisation des filles.

  • Les filles ayant fait des études secondaires sont six fois moins sujettes à se marier au cours de leur enfance.
  • Pour une fille, chaque année d’études supplémentaire fait augmenter de 10 % à 20 % son revenu.
  • Les filles qui ont terminé sept années d’études se marieront en moyenne quatre ans plus tard et auront des enfants en moins grand nombre et en meilleure santé.

L’éducation est une bouée de sauvetage. L’éducation sauve des vies.

L’éducation offre un lieu sûr. C’est un endroit permettant de panser ses plaies psychologiques et physiques et de retrouver espoir dans l’avenir. C’est un endroit où les filles apprennent à connaître leurs droits et à se protéger.

L’éducation mène à l’égalité. Elle permet de changer les normes sexistes néfastes de sorte que les familles, les communautés et les sociétés puissent aller de l’avant.

L’éducation favorise une croissance économique qui profite à tous. Les filles qui ont la chance d’avoir un meilleur avenir peuvent aider à mettre fin au cycle de pauvreté.

L’éducation ouvre la voie à un monde plus pacifique et plus stable. Elle enseigne aux leaders de demain à régler les problèmes sans avoir recours à la violence.

Le premier ministre Justin Trudeau s’est engagé à promouvoir l'égalité des sexes et à autonomiser les femmes et les filles. Le Sommet du G7 représente une occasion sans précédent pour le Canada de jouer un rôle majeur dans cette lutte sur la scène internationale. Dites à votre gouvernement que vous voulez que des mesures soient prises pour changer la vie de millions de filles déscolarisées vivant dans des situations de crise. Si nous n’agissons pas dès maintenant, nous pourrions assister à la perte de toute une génération de filles.

L’éducation sauve des vies : lisez ces histoires inspirantes.

A female refugee leans up against a chain fence
De jeunes réfugiées partagent leurs rêves d’avenir
A girl named Mira looks into the camera
Mira veut aller à l'école
Karyna, 14, walks down the road with her little sister Milana, 4, in Donetsk region in eastern Ukraine. Her path to school is littered with landmines and other remnants of the conflict.
La longue et dangereuse route jusqu’à l’école pour les filles dans l’est de l’Ukraine
A teenage refugee
Une adolescente réfugiée poursuit son rêve de devenir journaliste
Plan International Logo
Save the children Canada Logo
Unicef Canada Logo
World Vision Canada Logo